Profiter des récoltes pour manger santé en hiver!

Le temps des récoltes, c’est le moment de l’année où nos fils de réseaux sociaux débordent de photos de légumes gigantesques et de conserves multicolores. L’abondance à son meilleur… et à bas prix! Pourtant, rares sont ceux et celles qui profitent au maximum de cette période faste pendant laquelle les denrées fraîches sont disponibles en gros.

Nos ancêtres pas si lointains connaissaient bien l’importance de ce temps de l’année où l’abondance était omniprésente dans les champs. Bien sûr, vous ne ressentez probablement pas beaucoup de nostalgie en pensant à votre arrière-grand-mère coincée des jours durant à la cuisine à popoter de la confiture et à garnir frénétiquement la chambre froide pour subsister durant l’hiver. Vous avez bien raison, les temps ont changé, et les solutions se doivent d’être plus expéditives. Pour les horaires chargés, voici donc quelques idées pour faire vos réserves de vitamines sans vous casser la tête.

Merveilleux marchés publics

Inutile d’enfiler vos bottes d’eau et votre salopette de fermier. Cette solution est à la portée de tous, même des citadins purs et durs. À la fin de l’été, les marchés publics débordent de fruits et légumes fraîchement récoltés. Plusieurs marchands vendent alors à la caisse, pour une fraction du prix de ce que vous payez en épicerie. Un truc : établissez vos besoins avant d’y aller, dressez la liste des ingrédients et les quantités requises, vérifiez votre recette et apportez vos sacs réutilisables et vos boîtes. Si vous vivez en solo, allez-y avec des amis et partagez les trésors. Tout le monde y trouvera son compte et fera des économies substantielles. Parmi les plus populaires à acheter en grande quantité au marché il y a les tomates, les poivrons, les légumes-racines, les aubergines, les bleuets sauvages et même les fraises d’automne du Québec. Gardez cependant l’œil ouvert dès le début de l’été pour vos réserves de fraises, camerises et framboises! Vous aurez ainsi tout le nécessaire pour cuisiner vos plats préférés.

L’autocueillette

Cette fois, les bottes de caoutchouc seront peut-être nécessaires, et il faudra sans doute sortir de la ville, mais vous verrez, ça en vaut le coup. En plus, ça va vous relaxer! Plusieurs fermes ouvrent leurs champs et vergers à l’autocueillette, et ce, dans la majorité des régions de la Belle Province. Certaines ont des offres étonnantes, notamment avec l’autocueillette de poires et même de prunes du Québec. Les courges, les pommes (un classique) et les citrouilles sont également à l’honneur. Faites-en un événement, invitez des amis, apportez votre pique-nique, remplissez votre fil Instagram de paysages pittoresques, profitez du grand air… et des prix incroyablement bas. En autocueillette, les fruits et légumes sont vendus au litre ou à la livre à très petit coût, puisque c’est vous qui faites le boulot! Profitez-en également pour apporter vos contenants réutilisables, votre conscience écologique impressionnera à coup sûr. Encore une fois, pensez à ce que vous voulez faire avec votre récolte, parce qu’il est facile de s’emporter et de se laisser enivrer par le grand air, mais de retour à l’appartement, les 30 livres de pommes vous donneront peut-être des cauchemars pour quelques mois.

Je veux découvrir d'autres façons de relaxer

Confitures-congélo et marinades-frigo

La conservation dans des pots de verres, c’est bien, mais c’est fastidieux et ça demande du temps et de l’espace. Pour les confitures, optez plutôt pour des recettes à congeler. Pour les fameux ketchups aux fruits, betteraves et autres marinades, les recettes frigo se garderont moins longtemps qu’en conserve, mais elles seront tout aussi délicieuses.

Congelez!

Vous pouvez aussi opter pour une solution hyper rapide, la congélation. Coupez les fruits et légumes et hop, dans un sac de congélation pour utilisation future. Pour les fruits, il est alors préférable de les faire d’abord geler sur une plaque pour ensuite les transférer dans un sac de congélation. Ça vous évitera de vous retrouver avec un bloc de fruits impossible à séparer dans la course folle du matin quand vous rêvez d’un smoothie (qui n’est pas passé par là, sérieusement?). Internet est une mine d’or pour connaître les meilleures méthodes de congélation par aliment, avec de nombreux tableaux simples et organisés.

Des petits plats pour dépanner quand on est pressé!

Pour faire d’une pierre deux coups, transformez vos provisions en repas préparés. C’est encore une belle occasion d’inviter des copains et de transformer la journée en moment festif. Après tout, cuisiner avec un petit cocktail ou mocktail, ce n’est jamais désagréable. Potages, chilis, sautés, soupes, sauces, tartes pour les plus braves, il n’y a pas de limites à ce que vous pouvez faire. Tant qu’à faire, osez! Les fruits, ce n’est pas que pour les confitures et les desserts. Les prunes et les cerises, notamment, font d’excellentes sauces BBQ. Il est également possible d’optimiser vos repas avec des superaliments!

Oui, je veux découvrir les superaliments

Pourquoi stocker comme un écureuil?

Pourquoi prendre le temps de faire des réserves? Pour le plus grand bonheur de vos papilles gustatives évidemment, et aussi pour la santé de votre portefeuille! En cette période un peu particulière de pandémie, c’est aussi une excellente manière de soutenir l’économie locale et profiter des produits bien frais de chez nous. Pour soutenir votre fermier de famille, pour participer à l’effort zéro déchet et… parce qu’il faut l’avouer, quand janvier arrive, les légumes d’épicerie sont fripés et vous serez bien heureuse de sortir vos belles fraises juteuses du congélo.

Bonne récolte!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *